Archive pour la catégorie 'Textes courts et articles'

Claude Durand : « Oui, les prix littéraires sont truqués ! »

Claude Durand : « Oui, les prix littéraires sont truqués ! ».

Publié dans:Textes courts et articles |on 22 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

.

Publié dans:Textes courts et articles |on 16 septembre, 2015 |Pas de commentaires »

LA LITTERATURE EROTIQUE

LA LITTERATURE EROTIQUE.

Publié dans:Textes courts et articles |on 25 août, 2015 |Pas de commentaires »

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur – 23 avril à l’UNESCO | Lire et faire lire

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur – 23 avril à l’UNESCO | Lire et faire lire.

Publié dans:Textes courts et articles |on 19 avril, 2015 |Pas de commentaires »

Sexisme ordinaire

 

Le nom « ce que soulève la jupe » fait référence à un ouvrage de la sociologue Christine Bard, qui s’est interrogée sur le rôle du vêtement dans les rapports homme-femme. Il évoque aussi le film de Jean-Paul Lilienfeld, La journée de la jupe, dans lequel Isabelle Adjani incarnait une professeure qui, écœurée du machisme et de la violence dans la banlieue où elle travaille, exigeait une « journée de la jupe au collège où l’Etat affirme qu’on peut mettre une jupe sans être une pute ». 

 

Un billet sur le sujet :

http://eructeuse.unblog.fr/2014/04/22/sexisme-ordinaire/comment-page-1/#comment-104

Publié dans:Textes courts et articles |on 16 mai, 2014 |2 Commentaires »

Erotisme et sexe

Eros envahit aussi la sphère littéraire.

L’érotisme et le sexe se ramassent à la pelle,les romances à l’acide aussi. Et le vent de la cupidité les emporte dans l’automne de la rentrée littéraire.

Cinquante nuances de Grey, Dévoile-moi, Tigre, tigre!, Aventures délirantes, Histoire d’O, Histoires coquines des rois e des reines…. Les histoires de sexe se vendent bien.

C’est une rentrée littéraire qui nous ressemble. Et nous vivons auteurs et lecteurs ensemble.

Attention pourtant à ne pas confondre  librairie et sex-shop, érotisme et pornographie certes soft mais porno tout de même, histoire d’amour et histoire de cul.

L’appât du gain pourrait bien un jour séparer ceux qui s’aiment, tout doucement sans faire de bruit. Les lecteurs s’indigner, ne plus vouloir être les pigeons ou les dindons du marketting éditorial. Et si le genre permet de redonner une santé économique à l’édition, il pourrait aussi la conduire à ramasser souvenirs et regrets à la pelle.

Publié dans:Textes courts et articles |on 12 novembre, 2012 |Pas de commentaires »

The Sweet Rose Of Deth |
Tout et rien |
Les écrits manuel(s) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BOULEAU DE BIRKENAU
| sunshine
| malibrairiesalon2t