Erotisme et sexe

Eros envahit aussi la sphère littéraire.

L’érotisme et le sexe se ramassent à la pelle,les romances à l’acide aussi. Et le vent de la cupidité les emporte dans l’automne de la rentrée littéraire.

Cinquante nuances de Grey, Dévoile-moi, Tigre, tigre!, Aventures délirantes, Histoire d’O, Histoires coquines des rois e des reines…. Les histoires de sexe se vendent bien.

C’est une rentrée littéraire qui nous ressemble. Et nous vivons auteurs et lecteurs ensemble.

Attention pourtant à ne pas confondre  librairie et sex-shop, érotisme et pornographie certes soft mais porno tout de même, histoire d’amour et histoire de cul.

L’appât du gain pourrait bien un jour séparer ceux qui s’aiment, tout doucement sans faire de bruit. Les lecteurs s’indigner, ne plus vouloir être les pigeons ou les dindons du marketting éditorial. Et si le genre permet de redonner une santé économique à l’édition, il pourrait aussi la conduire à ramasser souvenirs et regrets à la pelle.

Publié dans : Textes courts et articles |le 12 novembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

The Sweet Rose Of Deth |
Tout et rien |
Les écrits manuel(s) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BOULEAU DE BIRKENAU
| sunshine
| malibrairiesalon2t